Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

torula bags

  • Les petites pochettes d'Emeline

     

    3 photos.png

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

      .

     .

    Voilà un petit bout de temps que je voulais vous parler d'Emeline Coates, créatrice de Torula Bags : une jeune marque de petites pochettes en cuir et en daim à tomber à la renverse de ses stilettos.

     

    Et quand on connait ces petites merveilles, on a forcément envie d'en apprendre un peu plus sur celle qui est derrière tout ça.

     

     

    Grand reporter sans frontières pour vous servir, j'ai donc posé quelques questions à Emeline afin d'en connaître davantage sur sa petite marque qui monte, sa démarche créatrive et son dressing perso.

     

     

     

    Raconte-nous un peu comment l'aventure "Torula Bags" a démarré.

     .

    J'ai toujours rêvé de créer ma propre gamme de sacs et de travailler à mon compte. Après avoir étudié à la London College of Fashion j'ai commencé en vendant mes créations sur des marchés le weekend (à Portobello Market notamment, pour celles qui connaissent Londres). Les débuts n'étaient pas faciles mais de fil en aiguille les gens achetaient de plus en plus, ça m'a donné confiance et en même temps ça m'a permis de me forger une vision précise de ce que je voulais faire : des pochettes uniquement, disponibles en ligne afin d'etre accessibles à toutes et surtout créer une gamme condensée à prix abordables sans pour autant faire de compromis sur la qualité.

     

     


    Peux-tu nous décrire le style de tes sacs et pochettes en quelques mots ? A qui s'adressent-ils particulièrement ?


    Mes pochettes sont simples, intemporelles et se portent avec tout.  Elles sont aussi de qualité irréprochable et sont toutes doublées de daim vert, ma signature. Mes clientes ont généralement entre 25 et 45 ans, cela peut être des modeuses comme des femmes classiques mais toutes sont des femmes qui apprécient les belles choses.

     


    Où tes pochettes sont-elles fabriquées ?


    En Inde par des fabricants très performants. Et je tiens à préciser que c'est une entreprise qui n'emploie pas d'enfants, qui est certifiée par la BLC Leather Technology Center (UK), SEDEX (Supplier Ethical Data Exchange, échange de données à caractères éthiques sur les fournisseurs) et qui utilise seulement de la colle écologique.

     


    Envisages-tu un jour de dessiner aussi du prêt-à-porter ou d'autres accessoires que des sacs à main ?

     

    Non je ne pense pas, c'est vraiment la maroquinerie que j'aime et dans c'est dans ce domaine que j'aimerais évoluer.

      .


    Qui sont les femmes qui t'inspirent ?


    Les femmes qui m'inspirent le plus sont les femmes de tous les jours, celles que je vois dans la rue, que je connais, c'est vraiment elles qui m'inspirent et pour qui je dessine.  Sinon, ça va de Anita Roddick (la fondatrice de The Body Shop) pour la vision humaine qu'elle a projeté dans son business, à Alexa Chung pour sa coolitude, Vivienne Westwood pour sa punk attitude et Diane Kruger pour la grâce qui émane de son visage.

     

     

    Parle-nous un peu de ton dressing perso ! Que peut-on y trouver ? Quelles sont tes pièces fétiches du moment ?


    Beaucoup trop de choses, vieilles et nouvelles, très mal rangées.....J'adore le vintage et Topshop, mais aussi Isabel Marant, Marc Jacobs et ba&sh. J'aime aussi tous les imprimés fleuris qu'il y a en ce moment. Et dans mon dressing imaginaire......il y aurait absolument toutes les chaussures de Giuseppe Zanotti qui sont à tomber par terre. Mon unique pièce fétiche est un pendentif avec un buddha qui ne me quitte jamais.

     

     

    Quel sac rêverais-tu que l'on t'offre ? Autre qu'un Torula évidemment !


     En pochettes j'ai ce qu'il faut donc j'aimerais bien qu'on m'offre un grand sac, le New Lock de Dior par exemple!
     

     

    ***

     .

    Un grand merci à Emeline de s'être prêtée au jeu de l'inteview. Avis aux amatrices : elle a lancé son site de vente en ligne et c'est par ici que ça se passe.

     

    Je sais, je suis le diable : avec toutes ces ventes privées et les soldes qui arrivent, pourquoi venir vous tenter avec de nouvelles dépenses ? Mais parce qu'une pochette Torula, c'est justement la pièce qu'il manquait à votre dressing idéal et qu'avant de venir lire cet article, vous ne la saviez peut-être même pas !

     

    Et bien maintenant vous savez.

     

    Alors, laquelle vous faut-il ?

     

    Bond Street.jpg
    Hyde Park.jpg

     

    Ledbury Road.jpg

    Je crois que pour moi ce sera une petite Bond Street...